[Livre] L’alchimiste de Paulo Coelho

Salut les filles,

 

souvent, je me demande où j’étais au pendant mes années lycée car je n’ai pas lu de nombreux livres dit classiques. Alors que beaucoup d’entre vous se voyaient imposer Zola ou Hugo, moi je lisais finalement très peu pour les cours et beaucoup pour moi. Ma lecture étant assez éloignée de la littérature classique et des romans dit incontournables, j’ai eu le malheur de passer à côté de ce petit bijou, L’Alchimiste de Paulo Coelho.

En y réfléchissant bien, peut-être est-ce un mal pour un bien car j’ai apprécié la subtilité de ce livre cet été car je pense qu’il est tellement fin qu’ado, je n’en aurais pas apprécié chaque ligne et chaque mot.

couv30151542

Quatrième de couverture

Santiago, un jeune berger andalou, part à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides. Lorsqu’il rencontre l’Alchimiste dans le désert, celui-ci lui apprend à écouter son coeur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve. Merveilleux conte philosophique destiné à l’enfant qui sommeille en chaque être, ce livre a déjà marqué une génération de lecteurs.

Mon avis

Comme il y a un début à tout, me voilà en train d’acheter ce petit livre de poche à la couverture sobre. Arrivée à la maison, un thé glacé plus tard, me voilà en train d’entamer le livre qui va marquer mon été. Bien loin des livres « best seller » 2014, il y a pourtant quelque chose d’attirant dans ce petit livre d’environ 200 pages.

L’histoire nous transporte dans le Sud de l’Espagne où Santiago, berger de son état, traverse les pâturages pour faire manger ses moutons. Il nous fait part de ses réflexions sur la vie, sur sa vie. Un jour, après un rêve étrange, il rencontre une vieille femme qui bouleverse sa façon de penser et ce qu’il croit que sera son avenir. Il part alors en quête d’un « trésor enfoui au pied des pyramides » lui qui n’a jamais quitté son Andalousie natale. A travers ses rencontres, il apprend plus de chose sur lui-même et sur l’Humanité qu’il ne l’aurait fait dans toute sa vie.

Tout au long de son voyage, nous apprenons avec philosophie que « Personne ne peut fuir son cœur, c’est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu’il dit « . Réflexion futile pour certains, cette phrase est pourtant le cœur du roman et le leitmotiv profond de notre héros.

La quête est longue mais nous tient en haleine, même si, ce n’est pas le livre le plus entraînant que je connaisse.

Clairement, Paulo Coelho nous entraîne dans une quête assez étrange ici, qui mêle aventure et réflexion sur soi. Ce roman, inspiré en partie de son histoire, est facile à lire et donne beaucoup à réfléchir sur ses propres envies et ses choix futurs. Peut-on changer son destin? Vers quoi tendons-nous?

Personnellement, j’ai beaucoup appris sur moi et ma façon de voir les choses à travers ce livre sans prétention. Il mérite largement les titres qu’on lui donne et gagne largement sa place dans les « classiques modernes » de ma bibliothèque!

 

Et vous, avez-vous lu ce livre? Qu’en avez-vous pensé?

 

Publicités

Laisse un mot doux

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s