Léon Vivien, chronique de la Grande Guerre

Aujourd’hui on parle sérieux. Et oui, on peux être girly et avoir de profonds sujets de réflexions.

Je suis une passionnée d’Histoire, et je suis souvent, pendant mes heures perdues, à la recherche d’articles ou de reportages historiques en tout genre.

J’ai hésité un moment à vous parler de cette page Facebook, découverte un peu par hasard, mais rien à faire, elle n’est pas sortie de ma tête et je vous la fait partager.

Le  Musée de la Grande Guerre de Meaux s’est posé une question: et si Facebook avait existé pendant la guerre de 14-18? Aurions-nous suivi le quotidien des poilus?

Ainsi est né Léon VIVIEN, instituteur français, marié et sans histoire, envoyé au front.

Léon VIVIEN

On peut y lire son quotidien, depuis les éléments déclencheurs de la guerre…

Ce témoignage est appuyé de documents sortis des archives du Musée (photos, articles de journaux, affiches,…) et des personnages de l’entourage de Léon qui commentent leur quotidien.

Cette page touche autant qu’elle joue son devoir de mémoire: d’une plume légère mais grave l’auteur nous explique ses peurs, doutes, incompréhensions, etc…

C’est bouleversant, c’est beau, c’est instructif!

901774_163519313807900_1337891842_o 902099_163506933809138_1990922323_o

« Je ne peux m’empêcher de songer que des gens ont vécu là. Des enfants y sont nés, leurs cris ont empli la maison, leurs rires y ont résonné. De la demeure où ils ont grandi, ne subsiste à présent qu’une fragile colonne vertébrale, un squelette que le soleil peu à peu achèvera de brûler. Nul ne montera plus cet escalier pour les bercer à la tombée du jour. Les doux chants de leur mère se sont perdus dans une nuit sans fin. Le vent du nord les emporte et je frissonne. Je frissonne en pensant à nous, ma douce, qui serons bientôt trois. »

Le Musée a lancé cette opération jusqu’au 31 mai, il vous reste donc un peu plus d’un mois pour découvrir Léon et ses amis.

Si vous êtes intéressés, je vous invite à aller ici.

Bonne journée,

Madeleine VIVIEN

Publicités

4 réflexions au sujet de « Léon Vivien, chronique de la Grande Guerre »

  1. je sais pas comment tu fais pour tomber sur ce genre de chose mais tu fais bien d’en parler! je vais aller faire un tour sur le lien je pense!

Laisse un mot doux

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s